Err

Richiesta di preventivo gratuito
Preventivo Gratuito
  (senza impegno)
Oxatis France Oxatis UK Oxatis Espagne Oxatis DE
Il tuo carrello 0 0,00 €
  •  
  •  
Conseils d'Experts pour réussir en e-Commerce

[Étude] Le Profil du e-commerçant 2020

LECTURE : 4MIN

Didier Mayeur - Oxatis

10 Février 2020

ANAËLLE FAURE

Experte e-Commerce Oxatis

«  Passionnée par la communication et la rédaction Web, j'ai le bonheur d'évoluer dans l'univers du e-Commerce depuis 12 ans ! »

Véritable étude de référence depuis 13 ans sur les TPME et le e-Commerce en France, la dernière édition du Profil du e-commerçant - menée conjointement par le groupe Oxatis, la Fevad et le centre de recherche Kedge Business School - fait le point sur les évolutions du marché du e-Commerce en 2019.

Perspectives de développement, enjeux économiques, emploi, synergies web-to-store… nous vous proposons de découvrir les enseignements clés de cette enquête.

Vous voulez aller plus loin et accéder à l’intégralité des résultats du Profil du e-commerçant 2020 ?

Nous vous invitons à télécharger l’étude complète, en exclusivité !

Les informations essentielles à retenir du Profil du e-commerçant 2020 


1. Le portrait-robot du e-commerçant TPME 

Menée en décembre 2019 auprès de plus de 1 800 e-commerçants dont 345 répondants, l’enquête du Profil du e-commerçant dresse le portrait-robot des TPME du e-Commerce :

  • Taille des entreprises : 6 salariés en moyenne
  • Direction : un entrepreneur âgé de 46 ans
  • Localisation du siège social : petite ou moyenne commune (moins de 20 000 habitants)
  • Ancienneté du site : près de 4 ans (3.8 en moyenne)
  • Canaux de distribution : combinaison vente online et offline - en magasin traditionnel ou réseau de distribution - pour une majorité d’e-commerçants
  • Niveau de rentabilité : activité rentable pour 83,5 % des e-commerçants
  • Création d’emplois : 17 % des sites ont recruté au moins une personne en 2019, et 19 % prévoient de le faire en 2020
  • Secteurs d'activité principaux : dans le top 3, Mode & vêtements ; Maison & jardin ; Cuisine (alimentation & boisson)

2. La combinaison gagnante du e-Commerce et des magasins physiques

57 % des e-commerçants vendent également hors ligne, dans leur(s) propre(s) boutique(s) et/ou via un réseau de distribution.

La majorité de ces entreprises Click-and-mortar (89 %) déclarent que leurs activités en ligne et en magasin sont complémentaires et interconnectées.

Ainsi, la visibilité obtenue grâce au site permet d’augmenter la notoriété et la fréquentation du magasin physique. Conséquence directe de cette hausse de la fréquentation liée au site Web : la croissance du chiffre d’affaires en point de vente. Les e-commerçants estiment cette augmentation du CA de leur magasin à 14 % en moyenne.

Les places de marché représentent un autre canal de distribution plébiscité par les e-commerçants, notamment les profils Click-and-mortar. Un sur quatre commercialise aussi ses produits sur les marketplaces. Et parmi ces e-commerçants multicanaux, 68 % estiment que ce canal leur permet de générer plus de 10 % de leur chiffre d’affaires.

Enseignement révélateur : sur le plan économique, la synergie cross-canal est telle que 43 % des e-commerçants estiment que leur site Web est une nécessité pour que leur entreprise atteigne le seuil de rentabilité.


3. Les projets de développement e-Business

Les TPME e-Commerce sont résolument tournées vers l’avenir.

Parmi les perspectives de développement envisagées à moyen terme, les e-commerçants projettent notamment de :

  1. Concevoir une nouvelle gamme de produits (pour 60 % des marchands),
  2. Internationaliser leur activité (38 %)
  3. Développer leur stratégie de marque (37 %),
  4. Créer un nouveau site (17 %).


Une précision utile concernant les perspectives de développement à l’international : 38 % des e-commerçants TPME travaillent d’ores et déjà hors de nos frontières, une proportion significative qui met en évidence le rôle moteur du e-Commerce dans le développement des entreprises françaises, d’autant plus lorsque l’on sait qu’en moyenne seules 12 % d’entre elles exportent.


En parallèle, on notera une nouvelle preuve de la mutation du e-Commerce vers une tendance web-to-store. L’enquête révèle en effet que 22 % des e-commerçants Pure Players envisagent de créer un point de vente physique.


Vous l’aurez compris, le marché du e-Commerce en 2019 est porté par la tendance du web-to-store. Les TPME françaises tirent profit du potentiel de développement du Web en jouant la complémentarité avec leurs magasins physiques.

Vous souhaitez en savoir plus sur l'ensemble des données issues du Profil du e-Commerçant 2020 et comprendre les enjeux socio-économiques inhérents à la digitalisation de ces TPE/PME ?